A la orden!!!

Cartagena de India et notre arrivée en Colombie, pays où le seul risque qu’on court, c’est de vouloir y rester!!

Notre arrivée par avion en Colombie est marquée par une longue attente aux douanes malgré la quasi non-existence de contrôle?! La lenteur du processus provient de leur gestion plutôt créative des files. On est malheureusement dans la file qui n’a pas d’handicap, pas d’enfant, pas assez de cheveux gris et une citoyenneté non prioritaire. Chaque avion qui arrive remplit une file prioritaire et nous on fait du « sur-place ». Après une heure et demie d’attente, on étampe notre passeport et « suivant »!! On comprend un peu plus pourquoi les autorités de plusieurs pays s’inquiètent de la facilité avec laquelle on peut entrer en Colombie.

En sortant de l’aérogare, on prend le bus local à 75 cennes qui nous dépose à deux pas des fortifications. Le prix du trajet de bus est indiqué dans la fenêtre de côté. En débarquant du bus, au pied de la statue de La Catalina, on s’offre un excellent jus d’orange frais pressé!!

La vieille ville de Cartagena de India nous attend! C’est vraiment une perle à visiter! Calèches, fortifications, bâtiments historiques en très bon état, mangue et ceviche prêts à manger sur la rue… Tout ça sur un air de salsa… Franchement plaisant!!

On déambule dans les rues de jour comme de soir, le tout de façon très sécuritaire. Les Colombiens sont très conscients de la réputation du pays. Ils font vraiment tout ce qu’il faut pour rassurer les touristes. D’ailleurs, le slogan du ministère du tourisme colombien est le suivant; Le seul risque que vous prenez en visitant la Colombie, est de vouloir y rester!

On trouve aussi à Cartagena un magnifique fort, le San Felipe de Barajas. Il ne fut d’ailleurs jamais détruit car trop bien pensé et facile à défendre. Il faut dire que les moustiques ont joué un rôle important dans la défense de la ville. Les envahisseurs devait attendre au pied du fort pour préparer leur attaque. Pendant ce temps, les moustiques des marécages environnants décimaient rapidement les troupes ennemies en propageant la fièvre jaune (fiou nous sommes vaccinés!). Bref, une visite qui vaut le détour. On a dû revenir le lendemain pour terminer notre visite tellement l’audio guide était intéressant!

La plage est à deux pas. Le vent est toutefois très insistant. Après une couple d’heures de plage, on se sent comme un petit biscuit sablé!! Ne cherchez plus pourquoi les Colombiennes et Colombiens conservent leur silouhette à faire tourner les têtes! Nous avons découverts deux de leurs secrets. Le premier… la gaine! On peut difficilement s’immaginer que quelqu’un puisse porter ça par de telles chaleurs. Ils font vivre l’expression « souffrir pour être beaux! ». Le deuxième truc (non documenté!) c’est la chirurgie plastique…pas seulement les seins mais beaucoup de fesses!

On profite de la proximité de Barranquilla pour aller se tremper dans leur célèbre Carnaval. Cet événement, le 200ième, est d’ailleurs inscrit au patrimoine de l’Unesco tout comme la ville de Cartagena de India! Des gens de partout viennent participer à ces célébrations qui durent près d’une semaine.

On paye la traite au touriste avec l'espuma!
On paye la traite au touriste avec l’espuma!

On assiste alors à plusieurs défilés au rythme de la musique salsa qui joue à tue-tête. Les festivaliers se déguisent, s’aspergent de crème à raser, de poudre de talc et d’eau… Ben le fun! Même les autos y passent!

On peut d’ailleurs fraterniser très facilement avec les résidents de Barranquilla car plusieurs ouvrent les portes de leur maison. Ils y font jouer de la salsa, vendent de la bière, vendent l’utilisation de leur toilette. On peut y grignoter des papas ou simplement prendre un peu de répit… Ambiance des plus agréable!

Martin avec la reine du carnaval!
Martin avec la reine du carnaval!

Nous croisons beaucoup de touristes dans le nord de la Colombie. Des gens de partout, qui n‘ont pas peur de la Colombie qui nous effraie tant. On rencontre plusieurs filles, des américaines, des allemandes et des québécoises qui voyagent seules dans ce beau pays. Nous partageons quelques moments avec Marika qui voyage seule. C’est une québécoise qui est déjà dans la ville depuis quelques jours. Elle nous fait connaître les « bons spots » et on jase avec facilité. Nous qui nous pensons capable d’en prendre… Il y a définitivement moins ‘pea soup’ que nous!!

Les Colombiens sont fort accueillants. D’ailleurs, tous les commerçants, et ce sans exception, nous invitent avec la formule suivante : A la orden!! A la orden!! Ce qui veut dire; À votre service, à votre service… Difficile de ne pas tomber sous le charme!

Viva Columbia!!

3 réflexions au sujet de « A la orden!!! »

  1. Bien contente de votre témoignage a propos de la sécurité en Colombie. Je reconsidère l idée de la visiter un jour.

    Merci encore pour votre blog. Joyeuses Pâques

  2. Toujours intéressant de voir que la réalité est différente de ce qui se dit.

    Joyeuses Pâques à vous deux

Laissez-nous vos commentaires