Depuis notre départ…

On a quitté Montréal le 3 novembre 2013,

Ça fera bientôt huit mois que nous sommes sur la route,

On a roulé plus de 23 000km avec notre bolide,

On a douze nouvelles estampes de pays dans notre passeport,

Visser les pentures
Fabrication du Suzucamp

 

Surprise

Il est possible de voyager sans se faire voler,

C’est en Colombie que l’on retrouve les forces de l’ordre les plus aimables!!

On a eu la chance (et aura) de voir de la famille et des amis régulièrement,

Delicate Arch
Adeline à Delicate Arch

 

Pierre et Claire au Double Arch
Pierre et Claire au Double Arch

 

La grande vie!
La grande vie!

 

Gratte-ciels de Panama city
Gratte-ciels de Panama city

 

On a eu la chance de faire une croisière,

On a même contourné la pointe sud de l’Amérique,

Au moins il y en avait un qui faisait la vedette
Au moins il y en avait un qui faisait la vedette

Il est possible d’écouter la radio de Montréal (et le hockey) à partir de n’importe où,

 

Bouffe

Le café Colombien est vraiment exceptionnel,

Le blé d’inde est utilisé partout, partout, partout,

La patate est aussi utilisée tout partout,

Une soupe vient toujours avec une pièce de l’animal qui a servi de base,

Les œufs ne sont jamais au frigo,

Le poulet, sous toutes ses formes, est disponible partout, partout, partout,

Les jus de fruits sur la rue sont toujours très bons,

Les kiosques de nourriture de rue rendent plus heureux que malade,

Papas...un peu gras mais tellement bon!
Papas…un peu gras mais tellement bon!

 

Un épi de maïs mauve est toujours surprenant à voir,

La bière est universelle,

Mc Do offre le café et la crème glacée les plus abordables,

La canne à sucre occupe encore une grande part de l’agriculture et le l’alimentation,

 

La route

La Chevette et La VW Beetle roulent encore sur les routes,

Il faut payer son passage sur toutes les autoroutes,

C’est au Mexique que le voyage en auto coûte le plus cher,

Et en Équateur que ça coûte le moins cher,

Une copie couleur de votre passeport fait le travail dans beaucoup de situations,

Les mécaniciens automobiles sont aussi fiables que les nôtres,

Una nueva rotula en Loja, Ecuador!
Una nueva rotula en Loja, Ecuador!

 

 

Argent

La devise américaine est encore et toujours très utile à avoir en sa possession,

Les billets costariciens ornés d’animaux sont les plus beaux,

On trouve toujours un guichet automatique pour renflouer nos poches,

 

Les fameux pesos argentins
Les fameux pesos argentins

 

Culture

Le soccer est sans contredit le sport le plus populaire,

Lionel Messi est la figure sportive la plus utilisée dans le monde médiatique,

Le piéton n’a jamais priorité sur la rue,

Les gaines de corps sont encore très populaires,

Un bébé est très confortable attaché dans le dos de sa mère à l’aide d’une pièce de tissu,

Les femmes sont en ville... pour aller au guichet
Les femmes sont en ville… pour aller au guichet

 

Beaucoup de femmes travaillent au champ avec un bébé sur le dos,

Les chapeaux servent uniquement à se protéger du soleil et non d’artifice mode,

La langue espagnole est facile à comprendre,

Les sous-titres en espagnol sont très utiles pour apprendre la langue,

Muchas gracias ouvre facilement une foule de portes,

La corruption existe dans tous les pays,

 

Question existentielle

Doit-on encourager les enfants qui vendent un cirage de chaussures sur la rue?

 

Trucs du voyageur

Un kit à café soluble est fort réconfortant au lever,

L’internet est un outil incroyablement utile et Mc Do offre souvent une bonne connexion Wi-Fi,

Ne partez pas sans une corde à linge dans votre valise,

Notre Suzucamp "dans la chambre"
Notre Suzucamp « dans la chambre »

 

Un bâton de marche est très efficace pour éloigner les malfaiteurs,

 

Aussi

Les cordonniers sont pour la plupart très fiables,

Les réparateurs de montres aussi,

Et les exemples de débrouillardise du peuple sont quotidiens.

Sacs à dos ingénieux
Sacs à dos ingénieux

 

 

Hasta luego!

El fin del mundo!!

Copan au Honduras abrite des ruines Mayas d’une grande importance. Dès notre arrivée, on a été frappé par la quantité de festivités qui avait lieu pour souligner le changement d’ère des Mayas.

Douane du Honduras
Douane du Honduras

En effet, le calendrier de ces indiens, que l’on peut croiser surtout au Mexique, au Guatemala et au Honduras, annonçait un changement le 21 décembre 2012. De là, les prétentions de fin du monde qui ont parcouru le monde entier. Ce n’était que la fin d’un calendrier et non la fin du monde. Ça ressemblait pas mal à nos histoires de l’an 2000!

On a eu droit à quelques cérémonies et chants Mayas sur une scène érigée sur la place centrale de Copan. L’encens brûlait à fond. Ils ont même simulé un match de ballon-mur que jouaient les Mayas il y a plus de 600 ans.

Jeu de balle pour célébrer la fin du monde

Le village de Copan Ruinas est situé à seulement 10 km de la frontière du Guatemala. On a d’ailleurs croisé au village un des douaniers et un ‘cambiste’ que nous avions rencontré la veille lors de notre passage obligé de plus de deux heures au poste frontalier.

Le Honduras est plutôt montagneux. C’est très vert et vraiment intact quant à la nature. Il y a beaucoup de gens qui n’ont toujours pas l’électricité. Alors il est très fréquent de croiser des hommes, des femmes ou même des enfants qui transportent quelques bûches de bois. C’est d’ailleurs avec ce petit bois qui traîne sur le bord des routes qu’ils réussissent à cuisiner leurs repas!!

On s’est aussi arrêté quelques jours sur le bord du plus grand lac du Honduras. Soit le Lago de Yojoa. On y a fait la découverte d’un gîte dont le propriétaire brasse sa bière. On a pu camper dans notre Suzuki, boire de la bonne bière et manger comme des rois car les cuisinières étaient très appliquées!!

Nous n’avons pas osé s’aventurer dans la capitale, Tegucigalpa. Genre de ville dont la réputation n’est plus à faire. Nous avons plutôt choisi de jeter notre dévolu sur une ville de montagne à moins d’une heure de ‘Tegu’ comme disent les gens du Honduras.

On est donc monté à Valle de Angeles. La température y est fraîche, les gens y sont accueillants et la ville est très bien conservée. En effet, les habitants protègent l’héritage colonial laissé par le passage des espagnols il y a plus de 500 ans!!

Heureusement pour nous, la fin du monde ne s’est pas matérialisée alors on est obligé de continuer à voyager!!!

* un ‘cambiste’ : Individu qui attend les touristes à la frontière pour leur acheter les devises du pays d’où ils arrivent et pour leur vendre celle du pays dans lequel ils se dirigent!! Évidemment, il vous attend généralement près de votre voiture en souriant et les policiers tolèrent ce genre d’échanges, aussi en souriant!!

Une palette... de Lempiras!
Une palette… de Lempiras!