Contenador y coche!!

Vite, vite, vite… On quitte Bocas del Toro à la bourre pour se rendre à Panama City. Il nous faut huit heures de route pour s’y rendre. Il ne nous reste que 36 heures avant de mettre notre bolide dans un conteneur en direction de Cartagena de India en Colombie!!

Notre horaire est chambardé car un couple de jeunes français a contacté le même transporteur maritime que nous pour expédier leur vielle Citroën 2CV en Colombie. Notre représentante nous offre de partager un conteneur avec eux.  On accepte sans hésiter. On sauve près de 300$ dollars!! En plus, on peut laisser une majorité du contenu sans se stresser de se le faire voler. On évite aussi le congé du carnaval qui permet de prendre possession de la voiture plus rapidement…

C'est elle qui partage le conteneur avec le SuzuCamp
C’est elle qui partage le conteneur avec le SuzuCamp

Dès notre arrivée à Panama City on doit recommencer une version des douze travaux d’Astérix. Tout d’abord, on fait corriger notre certificat d’importation qui affiche un numéro de plaque d’immatriculation erroné. Une couple d’heures de travail.

Ensuite, on passe une inspection visuelle du véhicule au service de police des douanes. Un avant midi à souffrir sous le soleil de plomb de Panama City. Ce même service nous remet finalement un certificat dûment estampé certifiant que notre bolide est ‘conforme’?! L’attente dure pratiquement tout l’après-midi mais cette fois-ci, à l’air climatisé.

En attendant 'une' des inspections
En attendant ‘une’ des inspections

À la course, on traverse la ville pour aller payer le coût du transport vers la Colombie. 950$ ‘cash’?! Oui, oui, il faut payer en ‘effectivo’ comme ils disent!

-          Ah oui, votre service de transport est-il garanti?
-          Ne vous Inquiétez pas, il n’arrivera rien.
-          Oui mais si vous échappez le conteneur ou si le bateau coule…
-          Ne vous inquiétez pas, il n’est jamais rien arrivé.
-          Oui mais… on a entendu dire que deux bolides pouvaient faire les autos-tamponneuses dans un conteneur et en ressortir bonnes pour la ferraille?!
-          Seabord est une bonne compagnie et il n’arrivera rien.
-          OK

On ressort de là plus pauvre de 950$ sans garantie que le bolide sera intact à son arrivée en Colombie. Une couple d’heure de travail de plus au compteur.

Le lendemain, on se rend à Colon au bord de l’Atlantique. C’est là, à environ 100 kilomètres de Panama City qui se trouve sur le Pacifique, que nous mettrons le SuzuCamp dans un conteneur.

Un représentant de Seabord, le transporteur maritime, nous accompagne à travers les dédales portuaires afin de mettre un scellé sur les portes d’un conteneur enfermant notre bolide et celui de Julie et Jean-Baptiste.

Après quelques heures d’attente au bureau de Seabord, on conduit finalement nos bolides au port. C’est là que nous commençons nos visites de bureaux de services. Le premier nous remet un certificat de transport maritime. Le second nous taxe pour des frais de douanes. Le troisième nous charge pour un arrosage de bolide, histoire de ne pas trainer les bibittes du Panama vers la Colombie. Après cette étape, on commence à croire en nos chances de mettre notre bolide dans un conteneur avant la fin de la journée.

On nous invite enfin à approcher nos voitures sur le quai de chargement. C’est là qu’on peut finalement apercevoir le conteneur qui nous est dédié!! Évidemment, on doit tout de même attendre « notre tour » même si nous sommes les seuls à patienter là. Quelques employés nous accompagnent dans notre attente du superviseur. On a profité des temps morts pour faire quelques photos et immortaliser le moment.

Oui, oui, c'est un 'camper'!
Oui, oui, c’est un ‘camper’!

Lorsque nous avons finalement le signal, je conduis mon bolide au fond du conteneur et Jean-Baptiste me suit. Des ouvriers attachent (à notre grand bonheur) nos véhicules au plancher du conteneur. On scelle les portes sous nos yeux!

Maintenant, il ne reste plus qu’à ATTENDRE que le Shippan Island mette le cap sur la Colombie pour y récupérer notre SuzuCamp!!!

On revient à Panama City à bord du train qui longe le canal de Panama. C’est une belle balade à travers la jungle qui nous permet de mieux comprendre l’ampleur des travaux de construction de ce passage.

 

On doit se résoudre à prendre l’avion vers la Colombie car les voiliers qui font la traversée du Panama vers la Colombie sont tous pleins. L’absence de route entre ces deux pays nous oblige malheureusement à agir ainsi. Les compagnies aériennes en profitent pour charger plus de 350$ pour un billet aller-simple et un vol de moins de 45 minutes. On a dépensé un peu moins de 2000$ cette semaine. Aouch.

Choo Choo!!
Choo Choo!!

8 réflexions au sujet de « Contenador y coche!! »

    1. Merci! On avoue que c’est un peu moins reposant que jouer au touriste mais, quand on a la chance, on sort les touristes en nous! 😉

      Merci à José pour l’aide pour le transport du Suzucamp

  1. toujours contents de suivre vos histoires écrites et en photos!!! En passant, merci pour la carte postale. Toujours un petit bonheur de trouver autre chose que des factures dans la boite aux lettres!!! Isa & Martin xx

    1. Eh! le courrier de l’Uruguay est quand même rapide! On a beaucoup pensé à vous durant les deux dernières semaines. Encore une fois, votre guide a été très agréable pour nous permettre de visiter B.A.!

  2. No se si se puede ir a Nuevo Zelande con un camionneta ram 3500 con un camper sobre, dentro un contenador?
    A mi me gusta leer sus aventuras. Que tienne suerte!
    Lumberjack

    1. Pienso que el 3500 es tanto largo para el contenador. Pero un 1500? Une pequeno kit como su amigo Pierre es perfecto. O es possible de comprar un WickedVan! Son camionettas muy populares en Australia. Pienso que esos son tambien en Nuevo Zelande. Aqui es el adresse: http://www.wickedcampers.com.au/

  3. Salut à vous deux de ma p’tite famille…
    Ouain ben je commence à vous envier.
    Je peux voir que votre suzucamp tient bon.
    J’ai hâte de vous revoir. De mon côté, rien ne change, bcp de boulot
    et pas de vacances…
    À bientôt les amis

    Christian Verdon

    1. Salut mon beau Christian,

      Très heureux d’avoir de tes nouvelles et bien content que tu ne manques pas d’ouvrage. C’est un beau problème!

      De notre côté, on réalise la chance que nous avons de pouvoir manquer un hiver si neigeux!! Hi!Hi!

      Félicitation pour ta photo avec ‘Manon la décoratrice’!! as-tu commencer à travailler avec elle? À moins que tu sois déjà à la télé!!!!

      Rappelle-toi que nous étions de bon amis!! Hi!Hi!!
      🙂

      À bientôt

      M&M

Laissez-nous vos commentaires