Escalade aux Fisher Towers: Club Mad (2e partie)

Histoire de Grimpe par Martin Déry

Lors de notre séjour à Moab, Adeline, la sœur de Marie-Anne m’offre l’opportunité d’escalader la voie nommée; Ancien Art!! Cette ascension est complétée en compagnie de Steph Davis, une professionnelle de l’escalade. Genre de Sydney Crosby du domaine! Rien de moins.

Ade a tout préparé la veille. Elle m’a loué des souliers d’escalade m’a aussi prêté un livre sur les nombreuses voies d’escalade de la région. Je peux y lire la description de ce qui m’attend aux Fisher Towers.

Ces formations rocheuses sont faites de ‘sand stone’. C’est-à-dire, une roche plutôt friable. Le jargon de l’escalade appelle ça de la bouette. Toutefois, je suis en compagnie de deux femmes très sérieuses à propos de leur sport. De plus, cette ascension est complétée de façon quotidienne par plusieurs grimpeurs, je me sens alors en grande sécurité.

On rejoint donc ‘madame’ Steph Davis au Love Muffin Café sur la rue principale de Moab. Elle gagne sa vie à grimper, donner des conférences, des exhibitions et ce, à travers le monde. Cependant, son terrain de jeu se trouve à Moab au Utah. Elle fait confiance à Adeline pour l’assurer lors de certaines de ses ascensions vertigineuses.

On prend la route vers les Fisher Towers qui se trouve en banlieue de Moab. Après une randonnée pédestre d’environ 30 minutes nous sommes au pied de l’Ancien Art. C’est là que je prends vraiment conscience de l’intimidante ascension qui m’attend.

En effet, cette formation rocheuse ressemble étrangement à ces châteaux de sable que nous avons tous fait un jour ou l’autre à la plage. Vous savez lorsque l’on prend du sable plutôt liquide dans nos mains refermés et que nous laissons couler lentement pour former un genre de montagne en pic dégoulinant… voici ce que nous grimperons aujourd’hui!!

Bref, on mets nos casques, nos souliers, notre harnais de sécurité et on m’explique le programme. Steph sera la première à grimper jusqu’au premier pallier des quatre à atteindre au fur et à mesure de notre ascension. Je suis le deuxième à grimper et Ade me suit de près. Toutefois, un léger détail s’ajoute au programme de Steph. Elle s’élancera du sommet en parachute!!

Steph amorce son ascension telle l’Araignée. Elle semble collée à la paroi, elle grimpe à la vitesse de l’éclair. Ses gestes sont précis, ses prises solides, ses pieds se posent toujours en vue du prochain mouvement à déployer. Impressionnante. Elle, qui est toute mince et toute en sourire, prends le temps pendant son ascension de nous prodiguer quelques conseils sur la façon d’aborder la paroi!! Elle est vraiment en plein contrôle. En plus, elle n’est pas attachée comme je le suis. Elle s’accroche à la paroi à mesure qu’elle monte. Il est clair que c’est son terrain de jeu!

Évidemment, dès que j’entends mon signal; Martin, you are on!, ça veut dire que je peux amorcer ma grimpe en toute sécurité. Le câble qui passe par mon harnais est attaché solidement. Ainsi, si je tombe et bien je ne tomberai que d’un mètre ou deux! Le seul hic est que nous sommes entourés de paroi rocheuse.

Ade me suit de près et me guide car les prises sont rarement bien en vue. En effet, il faut flatter la paroi à l’aide de nos mains pour trouver le renflement qui nous permet de s’accrocher pour grimper. Évidemment, mes yeux sont à l’image de radars. Ils perçoivent presque toutes les bosses dans le roc pour s’appuyer de façon appropriée.

Franchement, l’escalade permet vraiment de tout oublier et de n’être focus que sur la tâche à accomplir. Soit, sauver sa vie tout en ayant du plaisir à écouter le frottement de la corde sur la pierre, le glissement des mains et des pieds, le coup de casque sur une roche, de la poussière de roche qui te tombe sur la tête, le vent qui souffle ou Steph et Ade qui t’encouragent et qui en rient. Disons que ça aide à dédramatiser le fait que nous sommes très haut dans les airs et que nous n’avons pas droit à l’erreur.

Rendu au premier palier, Steph m’accueille avec le sourire et Ade me suit à moins de trois mètres. Dès qu’Ade s’est hissée sur ce même palier, Steph repart de plus belle pour atteindre les niveaux supérieurs de l’ascension. J’en profite pour faire quelques photos et des ‘bye bye’ à Marie-Anne qui fait des images à partir du pied de la falaise.

Plus on monte et plus Marie-Anne est minime. Elle disparaît littéralement de mon champ de vision jusqu’au point de ne plus la voir. Tout ce qu’on entend là-haut, ce sont les directives de grimpe ainsi que le vent. Quel plaisir!

Rendu à l’avant dernier pallier, genre de surface d’environ un mètre sur deux, on s’attache et Ade prend le « lead » pour faire le sommet!! Paraît-il que la roche plate qui trône au sommet est instable!! La surface n’a que quatre pieds carrés… Ouf.

Je fais de nombreuses images et je refuse de m’essayer à atteindre le sommet. Ma journée est faite. Lorsque je vois Ade chercher du bout des mains les prises auxquelles s’accrocher, je suis encore plus convaincu du choix judicieux que j’ai fait. Le sommet appartient au pro et non pas aux amateurs comme moi.

Ade revient du sommet et Steph enfile son sac à dos qui contient son parachute.  Elle  atteint le sommet et s’élance, tel un ange, déclenche l’ouverture de son parachute dans un beau vacarme pour atterrir quelques centaines de mètres plus bas. Wow!! Suite à son saut, Ade et moi redescendons en rappel. Steph atterri sur le plancher des vaches au moins une heure avant nous. Ade m’assure tout au long de cette superbe expérience et c’est  plaisant et surtout INOUBLIABLE!! Merci les filles!!! Vive Ancien Art!!

Voici le film de notre journée…

Escalade aux Fisher Towers

 

Pour en savoir plus sur Steph :

http://www.highinfatuation.com/

Si l’envie vous prends de faire un saut « à la Steph », voici le site de Mario, son conjoint québécois qui vous permettra de le faire :

http://moabbaseadventures.com/

2 réflexions au sujet de « Escalade aux Fisher Towers: Club Mad (2e partie) »

  1. OMG! You guys are crazy and I love it!!! Wow Mamart! Je comprends tout a fait comment ca peut etre difficile de revenir au p’tit train-train quotidien apres des experiences comme celles la. Safe journey! Chantal

  2. Wow! Votre escalade aux Fisher Towers est impressionnante, pour ne pas dire plus.
    Le montage est fidèle, le panorama à couper le souffle, vous êtes des hommes-femmes-araignées.
    A 10 jours de Noel, nous vous souhaitons une belle suite dans votre voyage. Continuez votre récit, c’est palpitant!

Laissez-nous vos commentaires