Hidden trail, Slick Rock et souper au Desert Bistro (Moab 1.2!)

Nous partons au lendemain de notre arrivée à Moab pour un « jogging matinal ». Nous nous dirigeons vers Hidden trail qui porte bien son nom.  Pour les intéressés, voici la carte de notre « course » : Trajet Hidden Trail sur mapmyrun

En montant vers la trail
En montant vers la trail

Un jogging matinal implique, habituellement, un départ rapide (et un entraînement d’une durée de moins d’une heure) suite à un simple café (c.-à-d. : à jeun). Adeline, nous l’apprenons rapidement, n’a pas la même définition.  On débute par un petit tour d’auto pour se rendre au début de la trail qui est effectivement cachée.

On doit grimper jusqu’au plateau pour découvrir l’endroit où l’on peut courir.

Hidden trail
Hidden trail

Le paysage est superbe, il fait un peu frais, les oiseaux nous accompagnent.

On va jusqu’au bout de la trail pour y voir des pétroglyphes et…

 

 

Avis du parc

Petroglyphes
Petroglyphes

On fait carrément de l’escalade pour aller voir deux cercles de cérémonies indiennes au sommet de falaises rocheuses.  On pousse le concept du POWERVISITING (bientôt demande de brevet).

Cercle de roche sur Mesa
Cercle de roche sur Mesa
Un peu d'escalade pour se rendre à la Mesa
Un peu d’escalade pour se rendre à la Mesa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En après-midi, nous allons à Slick rock, c’est l’endroit qui a été popularisé par les déboires de jeeps qui ont gravi (et dégringolé) le Lion’s Back. Ceci vous dit peut-être quelque chose :Lion’s Back… et une descente en jeep  Pas question d’essayer ça avec le Suzucamp!

Slick rock
Slick rock
Au sommet... avec la vue sur le Lion's Back
Au sommet… avec la vue sur le Lion’s Back
La trace noir est laissée par les pneus
La trace noir est laissée par les pneus

Nous soupons en excellente compagnie au Desert Bistro: Claire Meunier, Pierre Dubé, Stéphanie Davis, Mario Richard et Adeline Guay!Adeline a peint la toile qui figure sur la page d’acceuil du site du Bistro.

Souper au Desert Bistro
Souper au Desert Bistro

Laissez-nous vos commentaires