Lampions à la Virgen

La Virgen de Guadalupe au paradis du voyageur

Coatzacoalcos

Nous passons par Coatzacoalcos parce que c’est sur notre route de Puebla vers San Cristobal de las Casas. C’est une ville industrielle de bord de mer. Il y a une usine de pétrochimie, Pemex est présent! On ne sait pas si on doit se sentir en danger ou en sécurité. Il y a de la police partout au Centro, là où est notre hôtel. Chanceux, nous réussissons à stationner le Suzucamp juste devant la porte. Les vendeurs itinérants le trouvent bien confortable pour s’y appuyer. Le bolide s’adapte très bien à son nouvel environnement. La viligencia le gardera pendant la nuit (ouf!).

La ville est bordée par l’océan Atlantique et le rio du même nom que la ville. Il y a un beau boardwalk et une belle jetée. Malheureusement, ce n’est pas très inspirant. Ça fait penser à certains endroits de Cuba. C’est aménagé mais  il manque un peu de budget pour rendre ça attrayant.

Le centro est effervescent. On demeure dans le quartier des magasins souliers. Ils sont présentés dans des vitrines.  Les vendeurs sur la rue sont partout et on y trouve toutes sortes de choses. Principalement :

  • Manettes de tv!??! (est-ce qu’il y a quelque chose qu’on ne sait pas? Je ne sais pas ce qu’ils font avec).
  • Polos (la marque Hollister est vraiment à la mode, Burberry, Lacoste). Parfois on a même deux marques sur le chandail pour le même prix!
  • Bas
  • CD musique et films  copiés
  • Beignes, pain, bonbons
  • Crevettes séchées
  • Piñatas! On s’achète un petit « Papa Noël ».

San Cristobal de las Casas

Nous nous installons dans un camping dans ce village. On est tout de suite charmé car c’est le temps des célébrations de la vierge de la Guadalupe. C’est une semaine de fête où les gens font un pèlerinage et  une offrande à la vierge (majoritairement des arrangements de fleurs).

Il y a beaucoup de monde en ville. Il y a plusieurs « indiens Tzotzil » en ville. Ils sont fascinants. Leurs vêtements sont beaux. On peut voir qu’ils se sont mis sur leur 36!

Nous profitons des rues piétonnes et des kiosques de bouffe.

Tops du Mexique (inclus coup de cœurs et surprises fun et moins fun)

  • Marchés où l’on vend de la poterie et toutes sortes de choses faites à la main. C’est vendu à des prix ridiculement bas.
  • « Tequila bang » quand c’est ta fête avec le visage dans le crémage à gâteau
  • Passer le tropique du cancer
  • Vente de ballons, petits jeux et bulles de savon
  • Barbe à papa, blé d’inde
  • Cireurs de chaussures
  • Beaucoup d’enfants
  • Papier de toilette qui doit être pris avant d’entrer dans le cabinet et doit être jeté dans la poubelle et non dans la toilette
  • Tout ce qui est vendu «a diez, a diez, a diez! ». Dix pesos c’est un peu moins d’un dollar. Ils crient ce qu’ils ont à vendre et nous donnent le prix. Merveilleux!
  • Royaume des Volks : Beetles, Rabbits, Westfalia (pour les bus « collectivos »)
  • Zocalos; places centrales
  • Magasins sont localisés par spécialité et par quartier
  • Hommes sur la rue qui aident à stationner
  • Bus et collectivos avec les villes et destinations écrites dans la fenêtre à la peinture blanche (nos musts : Mega, Wal-Mart!)
  • Vendeurs d’oiseaux sur les coins de rues (euh???)
  • Leur adoration de la Guadalupe
  • Vendeurs sur l’autoroute : crevettes séchée, jus de piña…
  • Champs de tomates, agave, ananas…
  • Gens qui se promenant dans les boîtes de pick-ups
  • « Tope » et « reductors de velocidad » : ils sont vraiment les kings des dos d’ânes. Ils ralentissent même la circulation sur la Pan-American avec ça! Et ça ralentis pare qu’ils ne sont pas annoncés (pas en jaune non plus!!)

Viva Mexico!!!!!

 

5 réflexions au sujet de « La Virgen de Guadalupe au paradis du voyageur »

  1. Contente de recevoir de vos nouvelles, vous avez l’air bien et heureux.

    Pour les cd et les films copies pas besoin d’aller aussi loin ici aussi on en a…
    Notre vie n’est pas aussi excitante mais nous avons l’hiver pour entretenir les conversations,
    ca c’est excitant!
    bobecss

    1. Il faut avouer que nous n’avons pas trop de conversations autour de la température. Par contre, même si on n’en parle pas, on commence à comprendre pourquoi il n’y a pas grand chose qui se passe entre 11h et 15h. La chaleur est vraiment accablante. MAIS on ne se plaint pas…

      🙂

    1. J’ai pensé à toi!! Je vais reprendre les tops… et j’avoue que WordPress n’est pas aussi « convinient » pour les photos que Travelpod. Merci pour le feedback! 🙂

Laissez-nous vos commentaires