Moi, j’vends!!

Nous célébrerons un an sur la route à parcourir les Amériques en croisière. Nous venons d’acheter un aller simple pour quitter le Brésil et se rendre à Fort Lauderdale. Un seul problème, il ne nous reste que dix jours pour se départir du SuzuCamp!!

On part de Brasilia, au centre du pays, avec la ferme intention de rejoindre Salvador sur la côte Atlantique au «pc». En cours de route, on s’arrête pour dormir sur deux «truck stop». La vie sur une halte de routiers est vraiment fascinante. Les chauffeurs sont tous en gougounes de marque Havaianas bien sûr! Ils portent tous le short de «surfer» et le t-shirt très tendance… on est loin des chauffeurs aux bottes à caps et à l’habit bleu ou vert de chez nous!! Ah le Brésil!!

Les «postos» sont littéralement organisés comme de petits villages. On y trouve de l’essence, des restos, un dépanneur, une section wi-fi, des douches, un barbier, une boutique vidéo et bien sûr tous les services de mécanique et d’entretien de camion… Un monde à découvrir!!  Notre bolide est tout petit à travers ces mastodontes mais la plupart des chauffeurs nous saluent et sont abasourdis d’apprendre que nous avons conduit depuis le Canada?!

Itaparica
Itaparica

Nous avons la chance de dormir dans un très beau camping en bord de mer sur l’île d’Itaparica dans la région de Salvador. Les palmiers y sont nombreux et très hauts. On est dans le sable, l’eau est turquoise et le fond de l’air sent le sel! On est à seulement quelques kilomètres du Club Med. C’est déjà notre dernier weekend de camping et on tente de s’alléger. Les enfants des voisins héritent de chaises, lampes frontales… C’est avec eux que nous pratiquons un peu plus notre portugais! Obrigado!

En chemin vers Salvador, nous avons prenons un traversier. Nous préparons nos affiches «Vendo, Suzuki 4X4, 207 000km»  mais il nous manque un prix. Curieux, j’apostrophe le conducteur derrière nous qui conduit aussi un 4X4. Je lui demande alors quel prix demander pour vendre vite, vite, vite! Il ne nous reste qu’une semaine au pays. Il me promet alors de me rappeler en soirée avec une idée de prix.

Quinze minutes plus tard, il revient vers moi pour vérifier l’immatriculation, mon passeport, le numéro de série du véhicule, bref, il m’explique qu’un de ses amis serait fort probablement intéressé à l’acheter pour l’utiliser sur sa fazenda (ferme). C’est idéal pour nous car importer le véhicule pour le mettre légalement sur la route est compliqué.

Sur le traversier, il revient à la charge en me proposant de nous conduire à un hôtel à Salvador. Il nous avoue alors qu’il est prêt acheter notre bolide à la condition que le 4X4 fonctionne. Il veut l’essayer! Est-ce que 600$ ferait notre affaire? Marché conclu!!!

Vente de l'auto... on n'a pas eu le temps de mettre un prix et envoi d'un GROS paquet
Vente de l’auto… on n’a pas eu le temps de mettre un prix et envoi d’un GROS paquet

Moins de 6h après avoir abordé notre voisin en ligne au traversier, on vide le Suzuki de ses neufs caissons de «stock». Revenu à l’auberge après avoir visité deux guichets automatiques, je signe l’endos de mon certificat d’immatriculation, il me tend l’argent, nous signons une déclaration de vente à l’amiable et c’est ainsi que se conclut la vente de notre fidèle SuzuCamp!! Marie-Anne verse quelques larmes.

Un peu sous le choc du déroulement rapide des derniers événements, nous visitons Salvador qui est une ville coloniale très colorée. Les teintes pastel y sont à l’honneur. Les bâtiments y sont en bon état on peut y visiter plusieurs petites plages. La promenade de front de mer est tel un serpentin vallonné qui permet de passer par toutes les couches de la société.

Salvador à la plage...
Salvador à la plage…
Salvador, superbe ville coloniale
Salvador, superbe ville coloniale

On se tape un dernier bus de nuit pour compléter le trajet Salvador-Recife. Plus de douze heures mais avec l’aide de nos petites pilules bleus, ça se passe vraiment très bien. Comme le disait l’annonce publicitaire; «Ne partez pas sans elles!!»

Recife est une ville de plage. Les tours à condos se succèdent à un rythme effarant. Le large «boardwalk» en bord de mer y fait près plus de huit kilomètres. Les joggeurs et marcheurs y sont rois. On trouve aussi une piste cyclable indépendante de la voie de circulation… C’est vraiment un bel endroit pour prendre une semaine à la plage. Seul ombre au tableau, les requins! Il y a des affiches sur la plage expliquant qu’il existe un danger réel d’y laisser sa peau, et ce surtout lorsque la lune est pleine ou la marée haute. Alors ça se fait bronzer à souhait!!

Recife, le boardwalk, les requins et les leggins qui flashent
Recife, le boardwalk, les requins et les leggins qui flashent

Donc, quelques jours après avoir célébré mon quarante-sixième anniversaire de naissance sur la plage de Recife nous quittons l’Amérique du Sud. Onze mois et demi de conduite automobile, 33 000 km, treize pays traversés sans aucun accrochage, aucun vol, aucune contravention, aucun pot de vin versé à la police… Nous sommes fiers notre périple et heureux de revenir la tête pleine d’espagnol, de portugais, de nouvelles connaissances et de souvenirs.

Le retour...vers l'Amérique du Nord
Le retour…vers l’Amérique du Nord

13 réflexions au sujet de « Moi, j’vends!! »

  1. Mille bravos… heureuse de savoir que vous êtes bien. À quel moment on vous revoit à la Pyramide?
    Nous serons pas loin de vous nous serons en Floride le 14, après un long séjour au Japon mais sans SuzuCamp…..

  2. Ahhh c’est beau !!! C’est fou que vous avez fait toute cette route et ces aventures avec une idée si bonne de transformer le Suzucamp ! Et que vous la vendiez si facilement en plus ! Je trouve que vos yeux des dernières photos disent vraiment  »mamannn c’est finiiiii » ! Quelle est la date officielle du retour ?

    1. Bonjour Josiane!!

      J’avoue que l’on s’est offert une belle balade à travers les Amériques… notre Suzucamp nous a rendu de fiers services. La vente fut facile à compléter, on a donné à peu près tout ce qu’il y avait dedans et tu as vu juste car comme dans l’annonce du Festival Juste pour Rire; On se dit en pleurnichant «c’est finiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!»

      Quant à notre retour… On rêve de ne revenir qu’au printemps plus qu’avant l’hiver. Tu sauras notre date de retour sans faute!!!!

      C’est un plaisir renouvelé de recevoir tes commentaires!

      M&M

    1. Bonjour à vous deux!!
      Nous aussi avons bien hâte de vous revoir!! On pense souvent à La Pyramide…

      En ce moment, on a la chance de pouvoir profiter du beau temps de la Floride… C’est vraiment agréable!!!

      Notre retour penche plus vers le printemps que pour Noël… On s’en va songer à ça en croisière et on vous en reparle!!

      Chose certaine, c’est un plaisir renouvelé de lire vos commentaires!!

      Merci à vous deux et à bientôt…

      Mart et Mag

  3. Mouah ah ah !! C’est beau et triste à la fois..une seconde vie commence pour le Suzucamp, une page se tourne pour vous 🙂 J’espère que ça va repartir pour vous à Vélo 🙂
    Je vous envoie plein de bises de La Serena ou je suis avec la moto 🙂
    Je pense très très fort à vous !!

  4. Bonjour à vous deux,

    Merci pour ces infos sur votre magnifique voyage et aventure.

    C’est très agréable de vous suivre
    Nous somme en thailande depuis le 27 oct

  5. Wow!! J’ai pris connaissance de vous par un ami de mon mari… Incroyable!!! Adorei ver o Brasil pelos olhos de dois quebecois!!!

Laissez-nous vos commentaires