Champs de coquelicots

Naïveté sur deux roues en Andalousie

Il est 14h45 et ça fait 4 heures qu’on grimpe vers Trevelez à 1 750m d’altitude. On a littéralement une montée de 45km à faire.  Il fait 37 degrés sous le soleil! Nos chandails sont tachés de sueur salée!! Naïfs!

Quand le temps est venu de planifier notre « premier vrai voyage » depuis notre retour d’Amérique latine, notre choix s’est arrêté sur l’Andalousie dans le sud de l’Espagne.

Le processus de décision fut assez simple. Nous voulions;

  • parler espagnol,
  • avoir chaud et,
  • visiter un pays avec des attraits touristiques reconnus et une culture unique…

De plus, on voulait profiter du fait qu’on retourne travailler après le voyage pour visiter un pays « dispendieux » (ie : Euro) sur notre liste.

Tous ces critères réunis manquant un peu de « punch », nous avons, c’est maintenant un peu flou pourquoi, décidé d’ajouter un critère de plus:

« Agréable à faire en vélo »

Nous aimons beaucoup l’offre de Vélo Québec même si nous préférons partir seuls et que nous prenons plaisir à organiser notre voyage.  Donc, si Vélo Québec offre ce voyage en Andalousie, ça doit être une bonne idée!? Le degré de difficulté est de 5 vélos, soit le maximum!!

On se dit alors; Bah, pas de problème!

Allo?? On a des bagages à transporter… Un ti-peu innocents!

C'est un départ... merci à nos parents de nous avoir accompagnés à l'aéroport. On vous présente notre logo!
C’est un départ… merci à nos parents de nous avoir accompagnés à l’aéroport. On vous présente notre logo!

Le choix de notre saison pour visiter l’Andalousie était théoriquement parfait. Normalement, il n’y a pas de canicule en mai. Nous, on l’a eu!!

Cordoba... un candidat aux élections qui a des idées fraîches, petit tan de cycliste et rabo de toro
Cordoba… un candidat aux élections qui a des idées fraîches, petit tan de cycliste et rabo de toro
Tapas et... légendaire pause Coke
Tapas et… légendaire pause Coke

Ce à quoi on n’avait vraiment pas pensé… l’entrainement. Faire une centaine de km de vélo par jour avec des bagages dans un pays où la montagne est omniprésente demande de la préparation PHYSIQUE(!!).  Notre problème… on a dû s’entrainer tout l’hiver à l’intérieur.

Avez-vous déjà fait 3h de vélo stationnaire? Juste au cas où vous vous demandez si c’est l’fun? Non!! Même en visionnant  deux films « back à back ».

Bref, nous avons fait un SUPERBE voyage dans un coin de pays qui mérite vraiment d’être visité (à vélo c’est optionnel).

Notre trajet
Notre trajet

Nous sommes passés à travers 3 chaînes de montagnes (Sierra Nevada, Sierra de Grazalema et Sierra de las Nieves). Pour franchir une chaîne, il faut bien sûr la gravir, non sans peine et ensuite (heureusement) la dévaler. La récompense se trouve dans les superbes paysages ( et on avoue un-peu-beaucoup, le Jambon Serrano qu’on mange sans retenue).

Le paradis des amoureux de l'olive et du fromage de brebis
Le paradis des amoureux de l’olive et du fromage de brebis
Dans la Sierra Nevada... le royaume du jambon de Serrano
Dans la Sierra Nevada… le royaume du jambon Serrano
Dégustation de Xéres chez Tio Pepe à Jerez de la Frontera
Dégustation de Xéres chez Tio Pepe à Jerez de la Frontera

Nous avons roulé à travers les tournesols, les coquelicots, des millions d’oliviers et même les arbres à nectarines!! Sans oublier, quelques sommets enneigés!! Wow!

Champs de tournesols à perte de vue
Champs de tournesols à perte de vue
Champs de coquelicots
Champs de coquelicots
Récolte d'oignons
Récolte d’oignons

Non seulement avons-nous eu la chance de voir des oliviers en fleurs, nous avons également rencontré un sympathique producteur d’huile d’olive, soit  Antonio Zafra et de sa conjointe Coco. On a dégusté leur huile et une salmorejo savoureuse…  Voici le site de Paraiso de Olivos

Rencontre mémorable avec Antonio et Coco producteurs d'huile d'olive las Quebradillas
Rencontre mémorable avec Antonio et Coco producteurs d’huile d’olive las Quebradillas
Des oliviers à perte de vue...nous y étions alors qu'ils étaient en fleurs. Allergiques au pollen s'abstenir!
Des oliviers à perte de vue…nous y étions alors qu’ils étaient en fleurs. Allergiques au pollen s’abstenir!
On reviendra en Andalousie... pour venir faire le Camino de Santiago
On reviendra en Andalousie… pour venir faire le Camino de Santiago
Luque... charmante ville au pays des olives
Luque… charmante ville au pays des olives
Zuheros... la campagne de l'Andalousie et le paradis des randonneurs et cyclistes
Zuheros… la campagne de l’Andalousie et le paradis des randonneurs et cyclistes

Nous avons mangé (en quantité indécente et de façon quotidienne) du succulent jambon Serrano, des olives et des churros trempé dans le chocolat!

Houuuu!!! Des Churros!
Houuuu!!! Des Churros!

Nous nous sommes aussi payé la traite dans la Cruzcampo et les cafés au lait à un prix tellement abordable (même en euro).

Un petit spectacle de Flamenco au passage…

Pablo Picasso, natif de Malaga, a attiré notre attention au point d’aller y interviewer la directrice des relations avec les médias du musée lui rendant hommage.

Malaga...ville natale de Pablo Picasso
Malaga…ville natale de Pablo Picasso

On ne peut passer en Espagne sans plonger dans l’univers de la corrida. On a d’ailleurs visité la célèbre  Arène de Ronda et on a même dégusté de la queue de taureau!!

Arene de Ronda
Arène de Ronda

L’Andalousie est bien sûr un mélange unique de culture. Mené par les musulmans pendant plus de 700 ans, l’héritage architectural est simplement magnifique. Chassés par les chrétiens il y a près de 700 ans qui eux aussi laissent leur empreinte… Coexistent maintenant des crucifix au sein de mosquées!? L’intégration maure/catholique est unique au monde. Bref, la Mezquita de Cordoba , l’Alhambra de Granada et l’Alcazar de Seville sont des « musts ».Alhambra de Grenade

Dans les rues de Grenade... les petites voitures ont une longueur d'avance
Dans les rues de Grenade… les petites voitures ont une longueur d’avance
Superbe détail de l'Alhambra à Grenade
Superbe détail de l’Alhambra à Grenade
Alhambra de Grenade
Alhambra de Grenade

Poterie

Séville
Séville

S’y aventurer à vélo est fantastique. Toutefois, il faut payer le prix de l’effort! Bref, il faut le mériter. C’est un certain Alejandro qui nous a « monté » jusqu’à la Puerta del viento pour franchir la Sierra de las Nieves(neige).

Rencontre chanceuse d'Alejandro qui nous a aidé à faire de la mécanique et monter à la Puerta del Viento dans la Sierra de las Nieves

Enfin des vacances...à Marbella après 21 jours sur la route
Finalement des vacances! Après 21 jours sur la route… à Marbella

TOP

  • Grenade et son effervescence,
  • La saveur de l’huile d’olive et les olives tout aussi savoureuses,
  • Le jambon Serrano, les churros, la purée de tomate sur des toasts…
  • Au resto, c’est TTI (Tax + tip included),
  • L’accueil des Espagnols,
  • Air Canada (bouffe et suivi de vélos)
    La Mezquita et le pont romain de Cordoba
    La Mezquita et le pont romain de Cordoba
    Metropol Parasol à Seville
    Metropol Parasol à Seville

    82

    Monestario à Palma del Rio
    Monestario à Palma del Rio

    L'Andalousie au printemps
    L’Andalousie au printemps

3 réflexions au sujet de « Naïveté sur deux roues en Andalousie »

  1. Superbe images, ça donne le goût d’y retourner pour revoir les paysages et profiter des odeurs et saveurs de cette belle région.

    J’ai l’eau à la bouche juste à penser à tous les délices de l’Espagne!!!
    Merci de partager avec nous,

Laissez-nous vos commentaires