Valparaiso

Première classe et Valparaiso

Merci à Priceline et Lan! Oui! Nous faisons plusieurs démarches pour dénicher des billets à prix normaux. Nous considérons même aller à Miami pour prendre le long vol pour l’Argentine ou le Chili. Nous visitons les bureaux d’Avianca, la compagnie aérienne principale de la Colombie. Nous visitons une agence de voyage… rien à faire, on parle de 1300$ pp pour se rendre au sud.

Suite à la lecture d’un article dans le Fortune (on est les seuls à lire ça à l’auberge de jeunesse), on découvre que Booking est acheté par Priceline. Ça nous donne l’idée d’essayer leur site et le fameux « name your own price ». Le concept, c’est de dire combien on veut payer et ils vont voir si une compagnie est intéressée. Il parait que ce concept fonctionne moins bien qu’à l’origine de sa mise en place. Les prix sont plus transparents…on essaye! Via leur site, on déniche des billets en partance de Santa Marta pour se rendre à Santiago pour 1000$. Ça nous arrange parce que ce qu’on avait trouvé à 1300$ partait de Bogota. Mine de rien, Bogota est à 20h de bus de Santa Marta!!

Lors de la réservation des sièges sur internet, on nous offre un choix limité car on est à 5 jours du départ. On nous attribue pour nos 3 segments de vol des sièges numérotés entre 1 et 10?! On trouve ça étrange car généralement on se retrouve dans la queue de l’avion mais on n’en fait pas de cas. On n’est pas encore certains quand on nous donne à Bogota une carte pour le salon exécutif et qu’on met une étiquette « priority » sur notre baggage.

La nuit à Bogota est pénible. Notre vol de Santa Marta part à 22h, nous arrivons à 23h. Nous passons la nuit sur les bancs de l’aéroport mais avant d’avoir pu faire l’enregistrement de nos bagages. Nous sommes dans la partie « générale ». A Bogota, il fait fret! C’est à 3000m d’altitude et en plus, ils sont à construire le nouveau terminal de l’aéroport. On est protégés par un toit et 3 murs! Un peu gênés, on sort finalement les sleeping-bags et avec nos amis les policiers pas trop loin, on réussit à dormir quelques heures.

Nous sommes « recompensés » par notre visite au salon exécutif puis par nos places en première classe sur le vol Bogota-Lima…mais aussi Lima-Santiago. Non seulement on a droit au champagne, revues et journaux, couverts en porcelaine, ustensiles métalliques, films sur demande, écouteurs Bose, l’espace et le calme de notre section…

Le summum ce sont les sièges qui se convertissent en lit! Ah… qui viennent avec la douillette en plume. Dire qu’hier, on a pris une douche à l’eau froide et qu’on a dormi sur un banc d’aéroport!

P'tit verre de champagne!
P’tit verre de champagne!

Nous passons une nuit à Santiago et nous nous dirigeons à Valparaiso d’où notre croisière partira.

Top 5 Valparaiso

  • Ville bâtie sur 41 collines avec des maisons recouvertes de tôle ondulée peinte de toutes les couleurs avec de l’art/graffitis sur plusieurs d’entre-elles
  • Les ascenseurs qui datent du début du 20e siècle qui aident les piétons à monter une portion de la colline qui recouvre la ville.
  • La proximité et la facilité d’accès à Vina del Mar… belle plage, vagues imposantes, ambiance de vacances avec des condos à profusion.
  • Les côtes et les escaliers qui aident à la remise en forme
  • Le trolley bus qui fait paisiblement faire le tour de la ville