Pédaler avec le Premier Ministre!

Nous roulons en Australie sur la Great Ocean Road. C’est une superbe route en bord de mer qu’on pourrait comparer au Big Sur en Californie. On roule lentement et on se fait dépasser (assez rapidement) par un groupe de cyclistes qui nous salue et nous prennent en pitié à cause de nos bagages. On blague avec eux, ils sont sympathiques… comme la majorité des Australiens. On les rejoint alors qu’ils prennent une pause-café. C’est alors que nous discutons avec eux en leur disant qu’on vient du Québec.

-L’un d’eux s’exclame : oui! Jean Charest est votre premier ministre!

-Euh ! oui… vous connaissez Jean?

C’est alors qu’on apprend qu’il était premier ministre de la province de la province de Victoria et qu’il a rencontré Jean. Ils nous aident à trouver un Koala… le seul qu’on a eu la chance de voir durant notre séjour de deux mois en Australie. Avant de partir, ils nous demandent :

-Jusqu’où vous allez comme ça.

-Brisbane… (Quelques 2 000 km plus loin au nord)

-Vous pouvez prendre l’avion vous savez!

On a bien rit…

Koala sur la Great Ocean Road
Koala sur la Great Ocean Road

Nous avons réussi à confondre nos amis et parents proches lorsque nous avons décidé de publier des souvenirs de notre premier long voyage « autour du monde ». On nous avait posé une quantité notable de questions sur notre expérience en cyclotourisme suite à notre voyage de vélo en Andalousie. On a donc pensé faire vivre le blogue en vous proposant d’autres péripéties. Voici le 1er article de cette série sur l’Australie à vélo.

trajet Great Ocean Road
trajet Great Ocean Road
Zoom trajet Great Ocean Road
Zoom trajet Great Ocean Road

Top 5 Melbourne

1- Voir notre premier signe de traverse de Kangourou sur le bord de la route (un peu comme les chevreuils pour nous).
2- Voir un Airbus 380 nous passer au-dessus de la tête!
3- Voir le Grand Prix (arriver la veille en vedettes)… wow les mini Cooper et des accidents de F1 pour mettre du piquant!
4- Être dans un pays ou Pâques est célébré…et voir le chocolat partout!!
5- Avoir une connexion internet WIFI dans la tente!

Great Ocean Roadr

Great Ocean Road : le camp d’entrainement

Top 5 FAAANTASTIC (prononcer FAINTASTIC)
1- Rencontrer deux cyclistes qui sont partis de San Francisco il y a 8 mois…ils ont fait une bonne partie de l’Amérique du Sud en vélo, la Nouvelle-Zélande et puis la Tasmanie. Disons qu’au niveau de l’équipement, on faisait un peu pitié à côté d’eux et de leur tandem fait sur mesure… Mais il faut avouer que lui mesure 7` et elle pas bien plus que 5`.
2- Voir nos premiers Kangourous et Koalas dans la nature.
3- Rouler sur un superbe chemin de terre pendant une heure sans croiser de voiture: the « Old Great Ocean Road ».
4- Voir nos premiers perroquets; les « cookatooooosss ».
5- Vue de la côte à 7h am avec les surfers dans l’eau… en présence d’un soleil aveuglant!!!

Great Ocean Road3r

Great Ocean Road7r

Top 5 YOU CAN DO IT MATE (prononcer MAAAAITE)
1- Arriver à Warrnambool en train et se rendre à notre camping à la pluie battante. Ça va être SUUUUUUUPER le fun!! Pourquoi avons-nous décidé de faire du vélo et du camping encore?!
2- Monter jusqu’à Lavers Hill…une vingtaine de kilomètres de montée. Lorsqu’une ville a « hill » dans son nom, il faut se méfier!!! Nous en vélo, on s’en est vite rendu compte. Malheureusement un pauvre « mate » a brulé son moteur de char en faisant le même trajet!! Nous sommes arrivés au village (trou mais en haut d’une montagne) autour de 4 pm et il était déjà en train de constater les dégâts. On soupait avec lui à 8h pm au resto du village… la remorqueuse et leur taxi sont arrivés juste après. Aouch! Ça fait un « tour de machine » sur la Great Ocean Road qui revient cher.
3- Visiter la forêt tropicale sans se faire complètement dévorer par les moustiques.
4- Payer 50$ pour un site de tente à Lorne… toutes les excuses sont bonnes pour charger le double du prix régulier. Là, c’était les vacances de Paques. Déjà qu’à 25$ ce n’est pas donné!
5- Sortir vivants de l’effondrement d’un arbre sur notre tente. Ok pas un arbre mais une maususse de grosse branche en tout cas…

Great Ocean Road8r Great Ocean Road9r

Top 5 YOU DID IT MATE 
1- Descendre pendant près de 30 minutes… la récompense de la montée de Lavers Hill
2- Monter la tente sur l’heure du lunch pour faire sécher la rosée du matin (il y en avait tellement que ça dégoutait du sac de la tente…et on pensait que c’était la bouteille de Gatorade qui coulait!)
3- Se cuire un bon repas sur une plaque BBQ gratuitement!
4- Rencontrer un budget de 80$/jour (une fois par semaine au moins non?)
5- Sortir du camping à 7h am… prêt pour une belle longue journée de vélo!

Great Ocean Road10r

Top 5 « G’DAY MATE », what did you discover and enjoy today?
1- 12 Apostoles
2- Wye River et son club cycliste
3- Marche dans la forêt tropicale
4- Championnat de surf et Kelly Slater
5- Apollo Bay et son look un peu « Old Orchard ». En tout cas l’eau est à la même température.

Great Ocean Road1r

Great Ocean Road2r Great Ocean Road4r

La Virgen de Guadalupe au paradis du voyageur

Coatzacoalcos

Nous passons par Coatzacoalcos parce que c’est sur notre route de Puebla vers San Cristobal de las Casas. C’est une ville industrielle de bord de mer. Il y a une usine de pétrochimie, Pemex est présent! On ne sait pas si on doit se sentir en danger ou en sécurité. Il y a de la police partout au Centro, là où est notre hôtel. Chanceux, nous réussissons à stationner le Suzucamp juste devant la porte. Les vendeurs itinérants le trouvent bien confortable pour s’y appuyer. Le bolide s’adapte très bien à son nouvel environnement. La viligencia le gardera pendant la nuit (ouf!).

La ville est bordée par l’océan Atlantique et le rio du même nom que la ville. Il y a un beau boardwalk et une belle jetée. Malheureusement, ce n’est pas très inspirant. Ça fait penser à certains endroits de Cuba. C’est aménagé mais  il manque un peu de budget pour rendre ça attrayant.

Le centro est effervescent. On demeure dans le quartier des magasins souliers. Ils sont présentés dans des vitrines.  Les vendeurs sur la rue sont partout et on y trouve toutes sortes de choses. Principalement :

  • Manettes de tv!??! (est-ce qu’il y a quelque chose qu’on ne sait pas? Je ne sais pas ce qu’ils font avec).
  • Polos (la marque Hollister est vraiment à la mode, Burberry, Lacoste). Parfois on a même deux marques sur le chandail pour le même prix!
  • Bas
  • CD musique et films  copiés
  • Beignes, pain, bonbons
  • Crevettes séchées
  • Piñatas! On s’achète un petit « Papa Noël ».

San Cristobal de las Casas

Nous nous installons dans un camping dans ce village. On est tout de suite charmé car c’est le temps des célébrations de la vierge de la Guadalupe. C’est une semaine de fête où les gens font un pèlerinage et  une offrande à la vierge (majoritairement des arrangements de fleurs).

Il y a beaucoup de monde en ville. Il y a plusieurs « indiens Tzotzil » en ville. Ils sont fascinants. Leurs vêtements sont beaux. On peut voir qu’ils se sont mis sur leur 36!

Nous profitons des rues piétonnes et des kiosques de bouffe.

Tops du Mexique (inclus coup de cœurs et surprises fun et moins fun)

  • Marchés où l’on vend de la poterie et toutes sortes de choses faites à la main. C’est vendu à des prix ridiculement bas.
  • « Tequila bang » quand c’est ta fête avec le visage dans le crémage à gâteau
  • Passer le tropique du cancer
  • Vente de ballons, petits jeux et bulles de savon
  • Barbe à papa, blé d’inde
  • Cireurs de chaussures
  • Beaucoup d’enfants
  • Papier de toilette qui doit être pris avant d’entrer dans le cabinet et doit être jeté dans la poubelle et non dans la toilette
  • Tout ce qui est vendu «a diez, a diez, a diez! ». Dix pesos c’est un peu moins d’un dollar. Ils crient ce qu’ils ont à vendre et nous donnent le prix. Merveilleux!
  • Royaume des Volks : Beetles, Rabbits, Westfalia (pour les bus « collectivos »)
  • Zocalos; places centrales
  • Magasins sont localisés par spécialité et par quartier
  • Hommes sur la rue qui aident à stationner
  • Bus et collectivos avec les villes et destinations écrites dans la fenêtre à la peinture blanche (nos musts : Mega, Wal-Mart!)
  • Vendeurs d’oiseaux sur les coins de rues (euh???)
  • Leur adoration de la Guadalupe
  • Vendeurs sur l’autoroute : crevettes séchée, jus de piña…
  • Champs de tomates, agave, ananas…
  • Gens qui se promenant dans les boîtes de pick-ups
  • « Tope » et « reductors de velocidad » : ils sont vraiment les kings des dos d’ânes. Ils ralentissent même la circulation sur la Pan-American avec ça! Et ça ralentis pare qu’ils ne sont pas annoncés (pas en jaune non plus!!)

Viva Mexico!!!!!