Le voyage en groupe… à Shanghai et Guilin

On apprécie la Chine et l’organisation de notre périple. Nos compagnons de voyage sont agréables et on ne s’ennuie pas. Malgré ça, après dix jours, le voyage organisé est finalement venu à bout de nos nerfs (surtout ceux de Marie-Anne). Lorsque notre croisière se termine, nous retrouvons non seulement notre groupe de 35 personnes mais cinq autres groupes de Sinorama… en caravane !

Pit Stop... il y a de quoi calmer les fringales à la halte
Pit Stop… il y a de quoi calmer les fringales (pattes de poules, oeufs et ailes de poulet)
Jingszhou Ying... une photo sans trop de touristes
Jingszhou Ying… une photo sans trop de touristes

On visite en méga groupe ! À chaque activité, nous sommes six bus qui arrivent en même temps ! Un peu l’enfer !

À notre arrivée à Wuhan, on veut prendre l’air et  »tout seul » ! Malgré qu’on nous propose un superbe souper-spectacle de cirque, nous n’irons pas au souper, ni à l’activité de la soirée. On veut rencontrer le Chinois et sa blonde…

Bref, nous partons à la marche vers un charmant parc où nous profitons de la chaleur, des étangs et de la végétation. C’est ensuite en métro que nous nous déplaçons pour aller déambuler sur la légendaire rue piétonne Jianghan. C’est vraiment fascinant de passer cette soirée où les façades des bâtiments sont éclairées par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel! On a même la chance d’observer des séances photo des nouveaux mariés en pleine soirée!

Parc Wuhan
Parc Wuhan
Wuhan
Wuhan
Wuhan: rue piétonne
Wuhan: rue piétonne Jianghan

On goûte aussi à la crème glacée au thé vert chez Mc Do! C’est confirmé, il est impossible de remplacer le chocolat comme saveur favorite.

On se demandait si les Chinois nous comprenaient? Eh bin, on vous confirme qu’ils ne nous comprennent pas pantoute »!! Et nous non plus on ne les comprends pas! On réussit à se débrouiller avec des dessins et notre téléphone cellulaire qui est en mesure de traduire, un minimum.

Nous arrivons finalement à Shanghai. Depuis longtemps nous rêvions de visiter cette ville ! Nous ne sommes pas déçus et de notre séjour débute en beauté grâce à un superbe coucher de soleil qui nous permet d’immortaliser le Bund dans toute sa splendeur.

La TV tower vue des airs!
La TV Tower vue du sommet d’un édifice voisin!
Les gratte-ciels de Shanghai
Les gratte-ciels de Shanghai

À Shanghai nous avons davantage la chance de voir la vraie vie des Chinois… du moins celle des citadins. Certaines pour ne pas dire plusieurs maisons font vraiment pitiées. Les toilettes publiques sans porte ont marqué Martin !

Shanghai, la vraie vie
Shanghai, la vraie vie
Shanghai: les toilettes qui ont réussies à traumatiser Martin
Shanghai: les toilettes qui ont réussi à traumatiser Martin

Finalement, nous avons droit au centre d’achat de  »copies »! Ne cherchez plus, ils ont la copie que vous cherchez!! C’est vraiment le paradis… On s’excuse sincèrement auprès de détenteurs de droits d’auteur! Martin s’achète un manteau de duvet (sans marque), des souliers Nike…et des New Balance pour Marie-Anne. Il y avait pleins de vêtements Lululemon, North Face, etc. On sait que c’est discutable mais… on ne peut s’empêcher de penser que nous aurions peut-être dû apporter plus d’argent comptant!

Notre destination suivante est Guilin. C’est une petite ville au climat tropical qui héberge un Club Med. Pas fou du tout!  Son nom veut dire forêt d’osmanthus. La région est reconnue pour son paysage formé de plusieurs pics montagneux.

Sur la route vers Guilin
Sur la route vers Guilin
Superbe campagne chinoise luxuriante. Vue du train à grande vitesse.
Superbe campagne chinoise luxuriante. Vue du train à grande vitesse.

Le prochain article portera sur notre dernière étape en Chine. Au menu Macao et HK!!

 

Chinoiseries

Avons-nous réussi à piquer votre curiosité avec notre dernier article ;

« Louer le condo et vendre les autos ? »

Nous avons considéré faire durer la supercherie mais étant donné qu’on nous a déjà contacté pour louer notre condo et en savoir davantage sur la façon dont on avait quitté nos emplois, on juge qu’il serait mieux de s’expliquer… maintenant.

Il y a déjà 9 ans, nous nous apprêtions à partir pour notre premier long voyage. Nous avons, lors de ce périple, visité de nombreux pays en mode « sac à dos ».

Notre blogue était alors hébergé sur Travelpod. Malheureusement, le site ferme ses portes et nous devons, si nous ne voulons pas perdre ces précieux souvenirs, les transférer sur un autre site.

Ça adonne bien car nous y pensions depuis la création de www.magetmd.com  Alors, nous avons appris une énième leçon ce matin sur les technicités d’un blogue. D’ailleurs, nous nous excusons pour cet envoi et en profitons pour vous dire que, sous peu, nous ferons revivre ces articles du blogue « amidlifecrisis » mais de façon « light » afin de ne pas vous inonder des 60 articles écrit en 2008.

Maintenant, la suite de notre périple en Chine :

On reprend l’avion pour Chongqing (prononcé chongching). Petite ville de 33 000 000 d’habitants ! Il faut quand même dire quelle a une grande superficie… si on enlève les banlieues, ses 14 millions la place tout de même dans le top 20 des plus grandes villes du monde.

Impressionnantes constructions
Impressionnantes constructions

Des édifices, ouf !!  Les mots nous manquent pour décrire le très dense « skyline ». On essaye de comprendre le concept de l’immobilier. Malheureusement notre guide a beaucoup de difficulté à nous expliquer comment ça fonctionne.

On apprend que les gens achètent des appartements qui sont sur le béton à l’intérieur et les aménagent peu à peu. Ils peuvent, selon notre guide, avoir payé plus de 200 000$ pour un appartement de 600pi 2 mais ils n’ont pas de toilette. On se dit qu’on pourrait se partir une «bizniss » d’installation de cuisines Ikea.

Après une visite rapide au zoo pour y voir des pandas, c’est à partir de cette mégapole qu’on part sur notre croisière.

Pandas au zoo de Chongqing
Pandas au zoo de Chongqing
Autre variété de panda... et couche écologique
Autre variété de panda… et couche écologique

C’est un beau petit bateau de croisière mais ça n’a rien à voir avec les grands navires qu’on voit dans les Caraïbes… surtout pour les espaces communs.

Notre chambre sur le Sinorama Gold
Notre chambre sur le Sinorama Gold
Le bateau de croisière de Sinorama
Le bateau de croisière de Sinorama
Spectacle des bateaux de croisière illuminés sur le Yantzé
Spectacle des bateaux de croisière illuminés sur le Yantzé

La chambre est bien. On a d’ailleurs droit pour la première fois de notre voyage à du temps libre… plus de 2h ! Mais là, il n’y a vraiment rien à faire sur le bateau. On dort. On lit. On regarde le paysage. Honnêtement, ça fait du bien.

Notre croisières sur le Yantzé comprend 3 escales :

Un premier arrêt pour voir Shibaozai. Temple à flanc de rocher où l’on peut gravir une tour de 12 étages. Toutefois, on attendait surtout cet arrêt car mes parents avaient rapporté de là de superbes pantoufles suite à un voyage similaire il y a quelques années. WOW ! trop originales et chaudes en plus. Elles ne sont d’ailleurs que quelques personnes à les tricoter. On finit par trouver, on rencontre même la tricoteuse. Une belle expérience.

Shibaozhai
Shibaozhai
Shibaozhai, à la recherche des pantoufles et à la rencontre de la tricoteuse
Shibaozhai, à la recherche des pantoufles et à la rencontre de la tricoteuse

Un deuxième arrêt s’impose pour découvrir le fameux projet hydroélectrique des trois Gorges. Fierté de la Chine, cette centrale devrait fournir environ 10% de l’électricité du pays.

De plus, on régulera les crues du fleuve et mettra un terme aux inondations récurrentes. Toutefois, la création du bassin d’eau long de 600km enterre à jamais une foule de vestiges archéologiques en amont du barrage. On doit emprunter plusieurs écluses pour arriver à contourner cet ouvrage gigantesque.

Lever du soleil sur la rivière Yantzé
Lever du soleil sur la rivière Yantzé
Bord de rivière animé! Nous avons été surpris par ces nageurs du samedi matin!!
Bord de rivière animé! Nous avons été surpris par ces nageurs du samedi matin!!
Le fleuve Yantsé
Le fleuve Yantsé

Photos prises de notre balcon de bateau de croisière

La vie autour du Yantzé
La vie autour du Yantzé

Un dernier arrêt dans un village reconstitué. Genre comme le village québécois d’antan. C’est quand même le fun car c’est plein de touristes chinois et de singes qui ne demandent qu’à se donner en spectacle.

Village reconstitué qui permet de belles photos
Village reconstitué qui permet de belles photos

Singes rencontrés en randonnée
Singes rencontrés en randonnée

Bouffe offerte au visiteurs chinois
Bouffe offerte au visiteurs chinois
Ce qu'on apprécie des voyages...
Ce qu’on apprécie des voyages…

Après notre croisière, une bonne ride de bus et on arrive à Wuhan. Cette ville a été clairement un de nos coups de cœur. On vous en parle plus à notre prochain post.

 

 

Belles découvertes, sous supervision…

Avant de voir l’équivalent de deux terrains de football remplis de statues de terre cuite grandeur nature… on ne peut pas réellement s’imaginer la folie humaine à sa juste mesure. Bien qu’avant notre visite du mausolée de l’empereur Qin, on nous avait pourtant prévenu. Il reste que sa célèbre tombe entourée de son armée composée de 6000 guerriers et chevaux en terre cuite est tout simplement incroyable !?

Armée de terre cuite
Armée de terre cuite
Petit casse-tête!
Petit casse-tête!

Ces statues, qui ont quasiment toutes un visage différent, datent de 210 av. J.-C. Le but était de simplement protéger le défunt empereur. La réalisation du site a nécessité trente-six ans d’ouvrage. Environ 700 000 personnes auraient pris part aux travaux. On dit même que les ouvriers ayant préparé le tombeau et assisté à l’enterrement ont été emprisonnés vivants dans le mausolée !? Histoire que les secrets de sa construction ne soient jamais divulgués.

Les journées étant bien remplies, les soirées restent malgré tout « sous haute supervision », tout est encore très organisé. On ne veut surtout nous laisser déambuler dans les rues avoisinantes de nos hôtels. On apprécie la valeur Sinorama mais le contrôle parental omniprésent nous tape rapidement sur les nefs. On a besoin d’un peu d’indépendance après 17h.

Malheureusement, chaque jour on part en bus vers 8h30 pour visiter en groupe. À la fin de la journée, pas question de se rafraichir avant d’aller souper… c’est directement vers le resto où on mange toujours avec les même 8 autres personnes et ensuite, c’est un spectacle. Bien sûr, ils prennent soin de ne faire le check-in que vers 22h et en plus on ne sait pas où notre hôtel se situe. Une fois sur 3, on doit remettre notre valise à la porte de notre chambre avant minuit pour reprendre la route le plus tôt le lendemain matin. a nos valises dans le bus car on ira prendre l’avion ou on n’a pas encore fait notre check in. Pas exactement facilitant pour l’autonomie.

Fidèles à nos habitudes, on a maximisé la journée et est arrivé tard à l’hôtel.  Encore une fois, notre hôtel est superbe ! Tout est très propre, très luxueux. Ce qui est également fascinant c’est leur habitude de nous fournir des petits formats de dépannage : brosses à dents, peignes, rasoir, q-tips, savons et crèmes … on a même eu des pantoufles et des gants d’exfoliation !

Notre superbe hôtel Grand Soluxe à Xi'an
Notre superbe hôtel Grand Soluxe à Xi’an

Malgré la recommandation de notre guide Chen d’aller se coucher, on est sorti ! On se sentait comme deux ados sortis en cachette. Très peu de gens de notre groupe sortent. Je ne sais pas pourquoi mais ç’est là qu’on a le plus de fun. Acheter des œufs marinés au dépanneur, prendre des photos avec les locaux, étudier la vie des gens. On commence sérieusement à se demander où sont les millions de chinois. Pas plus de monde dehors qu’à Montréal alors que la population est 10X plus nombreuse ??

Sortie en cachette à Xi'an
Sortie en cachette à Xi’an
Lever du soleil dans la brume (ou le smog)
Lever du soleil dans la brume (ou le smog)
Vue de notre chambre d'hôtel... et madame qui fait pipi sur le toit de l'immeuble
Vue de notre chambre d’hôtel… et madame qui fait pipi sur le toit de l’immeuble

A notre arrivé dans la ville de Xi-An (prononcé chiant), nous n’avions pas d’attentes particulières. On a été plutôt impressionnées. Notre journée dans cette ville a débuté par une visite aux fortifications. WOW ! Ce qui nous a le plus marqué ce sont les gens font de l’exercice. Les chinois ont cette bonne habitude. C’est là qu’on les voit le plus. Quand ils font leurs exercices du matin. Le bord de l’eau est très bien aménagé pour faire toutes sortes de sport. Tai chi, badminton, stretching, marche… En plus, il y a des toilettes très propres à plusieurs endroits.

Bord de l'eau à Xi'an
Bord de l’eau à Xi’an
Tai chi du matin
Tai chi du matin

 

Exercices du matin à Xi'an
Exercices du matin à Xi’an

 

Nous visitons également un commerce qui transforme le jade. C’est beau mais on ne savait pas que le jade était si cher. On s’est retenu sur l’achat de bijou.

Jade
Jade

Dans notre prochain article, on vous raconte notre croisière sur le Fleuve Yangtse.